Le tout digital et la fin du print

Le papier, est-ce si mal ? Même si aujourd’hui nous savons tous que l’envoi d’e-mail n’est pas réel­le­ment « eco-friendly », les pré­ju­gés à l’encontre du papier ont encore la vie dure.

Made by HDC: Restaurant "La Maison du Village"

Loin, très loin même, du monde hor­lo­ger dans lequel vous avez l’habitude de nous retrou­ver, c’est aujourd’hui dans le monde de la gas­tro­no­mie que nous vous emme­nons.

Images animées

Made by HDC: "Revue Intervalles no 107: Les Gallo-Romains dans la Suisse du Nord-Ouest"

C’est avec beau­coup de plaisir que nous avons réalisé le dernier numéro de la revue Intervalles consa­crée aux Gallo-Romains dans la Suisse du Nord-Ouest. On vous pré­sente cette der­nière réa­li­sa­tion… du point de vue du client et du notre.

Êtes-vous trop occupé pour innover?

Il n’est jamais trop tard pour changer les habi­tudes.

Au lieu de tra­vailler sur des fichiers Excel qui ne sont jamais à jour, cen­tra­li­sez vos données sur une pla­te­forme en ligne. Donnez l’accès à tous vos dépar­te­ments pour col­lec­ter les données sur une base commune: Easy Docmaker. De notre coté, nous ne faisons plus de copier-coller de vos données, mais nous créons un lien dyna­mique entre la pla­te­forme et InDesign (le logi­ciel de mise en page).

Vous gagnez en effi­ca­ci­té, en rapi­di­té et vous sup­pri­mez les risques d’erreurs.
Faites entrer vos publi­ca­tion dans l’ère 2.0 de la mise en page !

Demandez-nous une démo !

easy-docmaker-animate

Comment gérer ses données produits efficacement?

banner-easydocmaker-website-3

EasyDocmaker contre Excel, lequel choisissez-vous?

Vous aussi vous gérez vos données pro­duits avec des tableaux Excel? Pourquoi pas. C’est vrai qu’il y a quelques avan­tages à pro­cé­der ainsi. Et vos col­lègues du mar­ke­ting ou de la vente, avec quoi travaillent-ils? Le même fichier Excel que vous ou un autre?

Chez HDC, on faisait pareil avec nos clients. Quoi de plus clair qu’une liste avec des colonnes bien défi­nies? Des cen­taines de réfé­rences et com­po­sants alignés, prêt à être mis en page pour la réa­li­sa­tion des cata­logues de vente. Un nombre impres­sion­nant d’aller-retour de fichiers Excel, des cor­rec­tions incrus­tées ici et là : le temps de faire la mise à jour qu’une nou­velle modi­fi­ca­tion venait s’ajouter. Au final un méli-mélo qui repré­sen­tait des heures et des heures de boulot.

Nous nous sommes donc lancé dans le déve­lop­pe­ment d’une solu­tion PIM (Product Information Management) adaptée, qui répon­drait à nos besoins et à ceux de nos clients: EasyDocmaker.

Quels en sont les avantages d’un PIM?

Centraliser et uni­for­mi­ser les données pro­duits

Idéalement, si vous uti­li­sez Excel, l’ensemble des dépar­te­ments utilise le même fichier Excel. L’équipe mar­ke­ting a donc accès aux infor­ma­tions tech­niques, etc. Malheureusement, c’est rare­ment le cas. Chacun tra­vaille avec ce qu’il a.

EasyDocmaker permet de cen­tra­li­ser les données pro­duits tout en assu­rant une uni­fi­ca­tion des infor­ma­tions tech­niques, mar­ke­ting et com­mer­ciales. Cette nor­ma­li­sa­tion assure une cohé­rence dans les termes uti­li­sés. Par exemple au lieu d’avoir «OR JAUNE» dans le fichier X et «OR JAUNE 750» dans le fichier Y, tout le monde uti­li­se­rait le terme «OR JAUNE 3N 750».

Accès mul­tiple et simul­ta­né

Lorsque les données sont cen­tra­li­sées, chaque per­sonne peut accéder aux infor­ma­tions dont elle a besoin (et aux­quelles elle a accès) et tra­vailler simul­ta­né­ment avec ses col­lègues. Les données sont donc tou­jours dis­po­nibles et à jour.

Vos par­te­naires, comme les tra­duc­teurs, peuvent éga­le­ment rece­voir un accès (limité ou non) à votre pla­te­forme EasyDocmaker.

Utilisation multi-canal

Toutes les données dans EasyDocmaker peuvent être expor­tés dans dif­fé­rents formats: fichiers Excel, XML, XLIFF, JSON, SQL, etc.

Selon les besoins, ces données sont exploi­tables pour la créa­tion de cata­logues papiers et/ou élec­tro­niques, l’impression ins­tan­ta­née de fiches pro­duits (idéal pour les ven­deurs).

Une meilleure lisi­bi­li­té

Il est vrai que tout le monde n’a pas besoin des mêmes infor­ma­tions. Le nombre de colonnes dans le fichier serait incal­cu­lable. Vous ima­gi­nez un seul et même fichier Excel conte­nant toutes les textes mar­ke­ting, réfé­rences, com­po­santes et prix? Ce serait illi­sible. Et même sans tout réunir sur le même docu­ment, c’est déjà assez com­pli­qué.

EasyDocmaker propose un affi­chage sous forme de masque. Ce qui permet d’avoir une lecture claire et effi­cace des données, de s’y retrou­ver faci­le­ment.

Le seul petit hic (oui oui on en a trouvé un), c’est que contrai­re­ment à Excel, où ajouter une colonne se fait comme par magie, il faudra passer par nous pour ajouter un champ. Mais notre déve­lop­peur sait faire des mer­veilles, c’est donc comme si c’était fait.

EasyDocmaker, une solu­tion sur-mesure

Comme nous l’avons évoqué plus haut, EasyDocmaker a été déve­lop­pé pour nos clients, prin­ci­pa­le­ment hor­lo­gers. Clients pour qui nous tra­vaillons depuis plus de 30 ans. Nous connais­sons donc par­fai­te­ment les besoins et les com­plexi­tés du métier.

Nous savons aussi que vous êtes tous unique et que vos besoins ne sont pas exac­te­ment les mêmes. C’est pour­quoi nous ajus­tons et adap­tons EasyDocmaker pour satis­faire vos attentes.

EasyDocmaker ne néces­site aucune ins­tal­la­tion de soft­ware et la main­te­nance est cen­tra­li­sée.

 

Alors, vous qui aussi gérez vos données pro­duits avec des tableaux Excel, ça vous dirait d’essayer un PIM adapté à vos besoins, his­toire de vous sim­pli­fier la vie?

Contactez-nous pour une démo !

L'avenir de la carte de visite

Quel est l’avenir des cartes de visites ? C’est la ques­tion que la BBC s’est posée dans son article du 19 sep­tembre 2016.

A l’ère des réseaux sociaux et du tout numé­rique, la carte de visite reste encore bien ancrée dans la culture d’entreprise et les rela­tions d’affaires. Un petit bout de papier qui en dit bien plus sur vous et votre entre­prise qu’il n’y paraît.

 

Tout d’abord: l’échange

En Europe, l’échange de cartes de visite, effec­tué en début ou en fin de séance selon les habi­tudes, repré­sente plus une for­ma­li­té qu’autre chose. Pourtant ce n’est pas le cas partout. Ceux qui ont déjà eu à faire au marché asia­tique peuvent en témoi­gner. L’échange de carte de visite s’apparente plus à un rituel où il s’agit de rap­pe­ler le statut social de la per­sonne et de lui montrer tout son respect. En Asie, on donne la carte des deux mains, texte face à la per­sonne. Et hors de ques­tion de la glisser dans la poche de son pan­ta­lon.

 

L’importance du visuel

Si l’échange de carte de visite reste aussi impor­tant qu’une poignée de main dans un échange pro­fes­sion­nel, le visuel joue un rôle capital qui varie, une fois encore d’un pays à l’autre. En Chine, les cartes de visites sont rem­plies de texte alors qu’en Suisse seules les infor­ma­tions clés appa­raissent. Le pres­tige véhi­cu­lé par la carte de visite est impor­tant: lettres dorées pour les Anglais, papier fin et délicat au Japon.

 

Technologie et créa­ti­vi­té

De plus en plus d’entreprises font preuve de créa­ti­vi­té dans la concep­tion des cartes de visites en l’adaptant à leur marché et/ou à la tech­no­lo­gie: il n’est pas rare de voir un QR code sur une carte de visite. Il y a un an, Moo a lancé une carte de visite doté d’une puce NFC per­met­tant ainsi d’afficher cer­taines infor­ma­tions (bou­tique en ligne, site web, etc.) sur un smart­phone, comme le montre cette vidéo:

Si tout le monde n’est pas au même niveau tech­no­lo­gique, il y en a qui ne manquent pas d’imagination pour marquer les esprits:

creative-business-cards-4-1-1creative-business-cards-4-1-2

Advertising Agency: JWT, Brazil

creative-business-cards-4-4-1creative-business-cards-4-4-2

Designed by Caserne

creative-business-cards-4-15

Designed by Jamie Wieck

 

Le papier n’est pas mort ! Connaître les valeurs d’une entre­prise pour véhi­cu­ler le bon message. Voici la tâche des gra­phistes HDC qui mettent leur créa­ti­vi­té et leurs connais­sances à votre service pour appor­ter une touche per­son­nelle à vos rela­tions d’affaires.

Quelques créa­tions made by HDC:

cartes_visite_hdc

 

L'interview: Nathalie

Avec la reprise, on s’est dit que l’interview de Nathalie serait sympa. Read more