HDC SA se recentre sur ses activités originelles

Le gra­phisme et la mise en page sont à la base de notre his­toire et de notre succès. Voilà 36 ans que nous créons des iden­ti­tés visuelles et que nous réa­li­sons des cata­logues et des livres. Les nou­velles habi­tudes de consom­mer, de s’informer, de com­mu­ni­quer nous obligent à repen­ser nos méthodes de travail.

Depuis 1984, nous adap­tons notre savoir-faire aux outils infor­ma­tiques, aux évo­lu­tions socio­lo­giques et aux désirs de nos clients. Si le crayon a laissé sa place à la souris, le papier résiste encore face aux écrans. Cela implique de réin­ven­ter la façon dont les données sont récol­tées, orga­ni­sées, exploi­tées.

Pour répondre à ces enjeux et libérer les éner­gies néces­saires, HDC SA se sépare de son studio photographie/lithographie qui va conti­nuer d’assurer le service de qualité que vous lui connais­sez, en toute auto­no­mie, à partir du 1er octobre 2020.

Le succès ren­con­tré par notre pla­te­forme Easy Docmaker nous incite à concen­trer nos efforts sur la créa­tion d’un pont entre le numé­rique et l’analogique et d’optimiser les tech­niques de fabri­ca­tion de docu­ments digi­taux ou impri­més.

Si au départ, cette solu­tion a été ima­gi­née pour faci­li­ter la réa­li­sa­tion des cata­logues géné­raux pour nos clients hor­lo­gers, aujourd’hui, elle est de plus en plus au centre de la com­mu­ni­ca­tion interne, de la mise en rela­tion des dif­fé­rents dépar­te­ments et de l’alimentation des col­lec­tions en ligne ou des e‑boutiques. Depuis peu, il est même pos­sible de générer un cata­logue dyna­mique sur tablette très appré­cié des points de vente ou des com­mer­ciaux.

L’utilisation d’Easy Docmaker semble sans limites et est déjà appli­quée pour d’autres réa­li­sa­tions telles qu’un guide gas­tro­no­mique ou un musée qui offrira à ses visi­teurs (sur leur smart­phone) des sons, des images et une foule d’informations dans leur langue.

Grâce à une évo­lu­tion d’Easy Docmaker, les secré­ta­riats de la Haute école spé­cia­li­sée ber­noise (BFH) et les étu­diants en der­nière année pro­fitent d’une pla­te­forme sur mesures pour gérer et publier leurs résumés de travaux de Master ou de Bachelor qui sont paral­lè­le­ment dif­fu­sés sur le site de la BFH et inté­grés dans des bro­chures impri­mées.

Vous le voyez, les pers­pec­tives sont nom­breuses et nous sommes impa­tients d’en repous­ser les limites. Pour vous et avec vous.

À très bientôt et merci de votre confiance.

Jean-Marie Hotz et toute son équipe.