Spector: un shazam pour les typo et les couleurs

spector-hdc

Shazam, vous connais­sez? Cette app quasi indis­pen­sable pour retrou­ver le titre de cette chanson qui passe à la radio et qu’on a sur le bout de la langue. Vous n’avez jamais eu envie de faire la même chose mais avec une typo ou une couleur? Avec Spector c’est pos­sible.

Dans la vie de tous les jours, l’inspiration visuel­le peut venir de partout. Le meilleur moyen de se sou­ve­nir de ces moments est pro­ba­ble­ment de prendre des photos. Cette solu­tion est pro­ba­ble­ment une des meilleu­res actuel­le­ment. Mais elle ne saisi pas com­plè­te­ment l’essence même de ce qui nous a inspiré, une couleur par exemple. Elle ne s’affiche jamais exac­te­ment pareil à l’écran que dans la vraie vie. Il est alors dif­fi­ci­le de la repro­dui­re. Il en va de même pour les polices d’écriture.

Fiona O’Leary a donc eu l’idée de déve­lop­per un petit appa­reil per­met­tant de cap­tu­rer une police d’écriture ou une couleur du monde réel. L’information est direc­te­ment trans­fé­rée sur InDesign.

Spector, c’est le nom de l’appareil, est donc une sorte de shazam pour les cou­leurs et les typo. Une sorte de “pipette” phy­si­que qu’il suffi de placer sur le sujet avant de presser sur le bouton au-dessus.

specto-2-HDC

L’appareil est muni d’une petite caméra qui pho­to­gra­phie l’échantillon du texte ou de la couleur. Un algo­rith­me s’occupe de tra­dui­re l’image en infor­ma­tions concer­nant la forme de la police ou la couleur en valeurs RVB/CMJN. Si un ordi­na­teur est à portée de main, l’information est direc­te­ment appli­quée. Sinon, elle sera sim­ple­ment mémo­ri­sée pour plus tard. Spector peut garder en mémoire jusqu’à 20 typo.

Un des incon­vé­nients est que Spector pour­rait com­pli­quer la lutte contre le pira­ta­ge de typo­gra­phies. Cela dit, le pira­ta­ge exis­tait déjà avant et ce n’est pas l’objectif de Fiona O’Leary qui voit son inven­tion comme un moyen de décou­vrir et sti­mu­ler la curio­si­té. Connecter le monde réel au digital en somme.

Spector n’est pour l’instant qu’un pro­to­ty­pe, qui fonc­tion­ne tou­te­fois. Fiona O’Leary envi­sa­ge de le com­mer­cia­li­ser plus tard.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *