Profils colorimétriques

Dans le monde du design, la notion de «couleur» est tri­viale. RVB, CMJN ou encore Pantone sont des termes régu­liè­re­ment utilisé par les gra­phistes et les pro­fes­sion­nels du design. Mais que signi­fient ces termes et quelle est la dif­fé­rence?

4395359279_f3c5cee44c_o

RVB

Les com­po­santes du RVB (RGB en anglais) sont le rouge, le vert et le bleu. Ce mode colo­ri­mé­trique est uni­que­ment utilisé pour le digital. Une fois ces trois com­po­santes com­bi­nées, un écran peut affi­cher plus de 16 mil­lions de cou­leurs. Toutefois, l’affichage des cou­leurs peut varier d’un écran à l’autre, cela dépend de sa confi­gu­ra­tion.

Ce profil colo­ri­mé­trique est éga­le­ment appelé « cou­leurs lumières » car une fois conju­gués, le rouge, le vert et le bleu pro­duisent une lumière blanche.

Le RVB sert donc à la créa­tion gra­phique pour le web et tous les projets digi­taux, comme les docu­ments PDF, mais n’est abso­lu­ment pas adapté à l’impression offset ou numé­rique. C’est pour­quoi le rendu des cou­leurs sur le papier ne cor­res­pon­dra pas à celui affiché à l’écran. Pour éviter les mau­vaises sur­prises lors de l’impression, l’écran de l’ordinateur doit être calibré en CMJN ou Pantone.

 

CMJN

Le CMJN (CMYK en anglais), ou qua­dri­chro­mie, est un mode colo­ri­mé­trique utilisé pour l’imprimerie. Le mélange de ses trois com­po­santes (cyan, magenta et jaune) permet de repro­duire une vaste palette de cou­leurs auquel on ajoute le noir à la fin du pro­ces­sus d’impression. La plupart des maga­zines sont impri­més en CMJN.

Contrairement au profil colo­ri­mé­trique RVB qui produit une lumière blanche, la com­bi­nai­son du cyan, du magenta et du jaune produit du noir. Toutefois, les impu­re­tés des encres rendent l’obtention d’un noir pure, indis­pen­sable pour la typo­gra­phie par exemple, impos­sible. C’est pour­quoi le noir est ajouté en qua­trième couleur.

Les cou­leurs peuvent tou­te­fois être dif­fé­rentes une fois impri­mée, notam­ment à cause du type d’encre, d’imprimante ou de papier. C’est pour­quoi il est impor­tant de faire des impres­sions test sur le bon papier avec la bonne impri­mante.

PANTONE

Le profil colo­ri­mé­trique PANTONE, ou PMS, est le système stan­dard uni­ver­sel le plus utilisé dans le monde. Bien qu’il soit connu du grand public, c’est surtout les gra­phistes, les impri­meurs et les pro­fes­sion­nels du design qui l’utilisent.

A l’inverse du CMJN, PANTONE propose 1’677 cou­leurs. Chacune d’elle possède un code de réfé­rence, cata­lo­gué dans des guides de sélec­tion solides impri­mées sur du papier couché et non couché. De cette manière, il est pos­sible de voir pré­ci­sé­ment le rendu d’une couleur lors de l’impression. L’autre avan­tage, en plus de garan­tir l’authenticité d’une couleur quelque soit le support ou l’imprimante uti­li­sée, est que des cou­leurs métal­li­sées ou fluo­res­centes peuvent être impri­mées.

L’utilisation de PANTONE se fait surtout pour les docu­ments en une ou deux cou­leurs (logo, Corporate Identity). Comme cer­taines cou­leurs ne peuvent pas être repro­duites en CMJN, un ou deux PANTONES peuvent aussi venir com­plé­ter un docu­ment CMJN.

Chez HDC

Toutes nos épreuves (proof) sont doré­na­vant cer­ti­fiées ISO Coated FOGRA39 grâce à la mise en œuvre du flux de gestion de la couleur GMG.

Les épreuves papier sont la partie visible du travail en amont réalisé par les litho­graphes. Elles vous per­mettent de juger du résul­tat et d’indiquer vos cor­rec­tions. L’épreuve finale sert de réfé­rence «en machine» et doit donc répondre aux normes en vigueur.

Les données RVB, de plus en plus nom­breuses, doivent être trai­tées avant d’être sépa­rées dans l’espace couleur CMJN requis. Les sépa­ra­tions géné­rées par GMG sont encore plus pré­cises que celles obte­nues dans Adobe Photoshop® et dimi­nuent consi­dé­ra­ble­ment les pro­blèmes à l’impression.

L’installation, sur tous les postes, de ce système haut de gamme de colo­ri­mé­trie et un cali­brage minu­tieux des écrans et du plotter garan­tissent un travail litho­gra­phique et un épreu­vage numé­rique satis­fai­sant toutes les exi­gences de pré­ci­sion, de sta­bi­li­té et de repro­duc­ti­bi­li­té des cou­leurs.

Tous nos travaux de litho­gra­phie et de pho­to­gra­phie sont doré­na­vant soumis sur papier cer­ti­fié et adapté au support d’impression prévu.

Nos épreuves nor­ma­li­sées et cer­ti­fiées ISO Coated FOGRA39 per­mettent à l’imprimeur de régler faci­le­ment et rapi­de­ment sa machine et vous servent de réfé­rence pour approu­ver ses épreuves. Il en résulte un gain de temps en machine et une aug­men­ta­tion de la qualité de vos impri­més.

Nous nous réjouis­sons de vous faire pro­fi­ter de ce nouveau service et de par­ti­ci­per ainsi modes­te­ment au succès de votre entre­prise.